Shop : Livraison gratuite à partir de 100€ d'achat

Studios : Offre Découverte 55€ pour 3 séances

Cours en ligne : 1 mois offert sans engagement

Panier

Votre panier est vide

Pays

Choisir une langue

placeholder

Rencontre avec Laure, #YUJgirl

Marion YUJ
01/11/2016


Petit tour d’horizon


Peux-tu te présenter ?Je m'appelle Laure Quennepoix, j'ai 40 ans et je suis professeur de Hatha Yoga à La Ciotat, dans le sud de la France.

J'ai débuté le yoga juste après l'arrivée de ma petite fille, âgée aujourd'hui de 8 ans et que nous avons adoptée au Sénégal. Dés mon plus jeune âge, le sport a fait partie de ma vie, jusqu'à être diplômée de la faculté des sciences du sport après 5 ans d'études. La pratique intense de la planche à voile ainsi que les difficultés de la vie ont fini par avoir raison de mon dos et de mon mental. J'étais stressée et mon corps me faisait souffrir. Bref, pas terrible ! Malgré la douleur, les longues heures passées sur l'eau avec mon mari, en croisière, en windsurf, ou en stand up paddle, étaient mes seules bouffées d'oxygène.

Quand et comment t’es venue cette passion pour le yoga ? J'ai toujours voulu faire du yoga, très présent dans le milieu des sports de glisse, mais je repoussais à plus tard. Et puis un jour, je me suis lancée et pris mon premier cours d'essai, c'était le moment... Un vrai choc. Le yoga me tombe littéralement dessus. Me voilà conquise. Ce fut une révélation. Mais très rapidement, mes 2h hebdomadaires ne me suffisaient plus. Le yoga m'apporte beaucoup au quotidien, mais je voulais comprendre, approfondir les techniques ainsi que cette philosophie très riche. Dans un premier temps, j'ai suivi plusieurs stages sur des thèmes variés tels que les c(h)akra ou les pranayama (souffles). Puis en 2012, j'ai entamé une formation au sein de l'atelier de Hélène Guiter, élève de André van Lysbeth et de Christian Tikhomiroff. Je donne des cours collectifs et particuliers dans mon petit atelier ainsi que  lors d'événements liés au yoga ou aux sports de glisse. Le yoga fait partie intégrante de mon quotidien. Il offre à mon corps et à mon esprit un moyen de se rééquilibrer par eux-même.

Qu’est-ce que cela représente dans ton quotidien ? Toutes les ressources sont en nous et le yoga permet de les actualiser, de les révéler. Quelque soit le yoga que vous pratiquez, le fond reste le même. Il s'agit de trouver en soi les ressources permettant d'accéder à un bien être physique et une stabilité mentale. J'essaie de pratiquer, en dehors des cours que je donne, au moins 1h par jour.....Même en voyage, mon tapis est toujours avec moi. J'aime aussi rechercher des ateliers sur place et rencontrer d'autres professeurs. Ce sont toujours de beaux moments de partage et ils enrichissent mon propre enseignement.

Quel est ton produit YUJ préféré ? J'ai tout de suite été une grande fan de YUJ. L'univers de la marque m'a immédiatement tapé dans l’œil. Mes produits coup de cœur sont la brassière ASANA, d'un confort exceptionnel et le pull DOUDOU dans lequel je me niche même en dehors du tapis.


Le Monde


Quel est ton pays coup de cœur jusqu’à présent ? Mon pays coup de cœur est sans aucun doute, le Sénégal. Les Sénégalais sont des gens merveilleux. Nous y avons passé 4 mois trés intenses lors de l'adoption de notre fille. Nous pensons y retourner bientôt afin de faire découvrir ce si beau pays à notre princesse.

Des bonnes adresses à partager ? La première adresse que j'aimerais partager, est le Cinéma Eden-Théâtre à la Ciotat. Nous sommes le berceau du cinéma et celui-ci est le plus ancien au monde. Le choix des film est extrêmement varié et pertinent. Tous les mercredis, ils organisent un Ciné-gourmand pour les enfants. Une heure de film d'animation (du monde entier, les adultes se régalent aussi), suivi d'un goûter bio et d'un atelier créatif. J'adore. Ma deuxième adresse est plus gourmande. C'est le Café Borély à Marseille. Leurs Brunch du dimanche sont exceptionnels. C'est le café/restaurant attenant au musée Borély. Leur assiette végétarienne est une tuerie. Le propriétaire et sa femme viennent pratiquer au sein de mon atelier!

Pour toi, « the place to be » c’est ? Pour moi, the place to be est sans aucun doute La Ciotat. Au bord de la mer , les calanques , les collines...et la montagne à moins de 3 heures. C'est une ville où il fait bon vivre. Un petit esprit village avec tout les avantages de la grande ville sans les inconvénients.


Indiscrétions


Au cinéma, quels acteurs/réalisateurs te font rêver ? Aucune actrice ne me fait réellement rêver mais j'avoue avoir toujours admiré la classe et l'élégance de Julia Roberts.

Une citation qui te définit ? J'adore la citation de Sénèque : "la vie, ce n'est pas d'attendre que l'orage passe mais d'apprendre à danser sous la pluie." Elle me parle énormément...

Une journée dans la vie de Laure ça donne quoi ? Ma journée type commence à 7h. Je réveille ma fille et prend le temps de lui faire un gros câlin dans mon lit. C'est un moment à ne jamais zapper. On se lève vers 7h20 et je lui prépare son petit déjeuner. Pour ma part, je commence toujours par un jus de citron dans de l'eau chaude et une cuillère de miel. On prend notre temps. 8h15, on part à l'école. A pieds, à vélo ou en trottinette, selon l'humeur. De retour chez moi, je vais dans mon atelier(au fond de mon jardin) pour préparer les cours du matin. Si je n'ai pas de créneaux, je consacre 1h30 à ma pratique personnelle. Parfois, si la météo le permet, j'enfile ma combinaison, je fixe mon paddle sur le toit de ma twingo et je pars ramer pendant 2h. Ma fille ne mange pas à la cantine, donc je la récupère entre 11h30 et 13h30. Les après-midi sont souvent consacrés aux activités d'une mère au foyer classique, mais ça peut très rapidement changer. Windsurf, paddle, yoga.....peuvent très vite faire basculer mon emploi du temps. 16h30, je récupère ma fille à l'école, puis je prépare les ateliers du soir. C'est très difficile de décrire ma journée type, je suis une femme de marin et dois gérer seule le quotidien pendant une bonne partie de l'année. En dehors de mes créneaux fixes de cours, chaque jours est différents et j'adore ça.